AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
.:: Recherche activement : Un designer et deux collaborateurs ! Pour toutes personnes voulant participer au nouveau Crisis Naruto, merci de m'adresser un email. ::.

Partagez | 
 

 Défi d'écriture =p

Aller en bas 
AuteurMessage
Varkhan
.::Administrateur | Membre d'Akatsuki ::.
.::Administrateur | Membre d'Akatsuki ::.
avatar

Messages : 232
Date d'inscription : 08/07/2010
Age : 24
Localisation : Teeeexaaaas

Feuille de personnage
Barre d'xp:
151/900  (151/900)
Niveau: 18
Prestige: 0

MessageSujet: Défi d'écriture =p   Mer 14 Juil - 19:41

Ah mais qu'est ce que c'est que ça !
Non ce n'est pas un jeu flood qui se fait en 30 sec après avoir voté ...

  • "C'est un exercice de résistance au suicide créer par des psy fou pour des combattants revenus de la guerre."

En soit ça peut être intéressant mais ça se révèle parfois tellement difficile que ça en devient sadique de réussir.

Mais de quoi je parle ?
C'est un simple exercice d'écriture, un jeu: Le but est de réussir l'exercice dans les conditions imposés et pouvoir ensuite donner ses propres consignes pour le suivant qui relèvera le défi.

Le sujet doit être un thème imposé (parler d'un fait, d'un objet, ou à partir de paroles de chansons ect ...) avec également un nombre de lignes imposés (allant de 10 min à 30 max)
Il peut y avoir également restriction dans le style (1er, 3eme personne, en rime ect)

Pas de triche à écrire en caractère 52 ou de saut de ligne à chaque fois xD

Facile ?

Et bien un petit exemple (Que Tobi relèvera j'en suis sur ^^)

"Décrire une pomme en 30 lignes"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hiashi Hyûga
.::Modérateur | Bras-droit du Hokage::.
.::Modérateur | Bras-droit du Hokage::.
avatar

Messages : 276
Date d'inscription : 06/07/2010
Age : 26

Feuille de personnage
Barre d'xp:
408/750  (408/750)
Niveau: 15
Prestige: 0

MessageSujet: Re: Défi d'écriture =p   Mer 14 Juil - 19:47

Fruit du pommier, l'un des plus anciens arbres fruitiers et l'un des plus répandus. Le pommier serait originaire d'Asie du Sud-Ouest. Des découvertes archéologiques révèlent que sa culture est très ancienne. En fait, il poussait déjà à l'état sauvage en Europe à l'époque préhistorique. La pomme (Malus spp, Rosacées) est un fruit chargé de symboles (fruit de la connaissance, fruit défendu, pomme de discorde). Au VIe siècle av. J.-C., les Romains connaissaient 37 variétés de pommes, ce qui est considérable pour l'époque. Il y eut depuis un nombre incalculable de mutations et de croisements. Les Romains ont contribué à la propagation de la pomme en Angleterre ainsi qu'à travers l'Europe. Vers 1620, les colonisateurs introduisirent la pomme en Amérique du Nord. On connaît aujourd'hui environ 7 500 variétés de pommes. Le mot «pomme» vient du latin pomum qui signifie «fruit». Le pommier croît sous les climats tempérés et non sous les climats tropicaux, car il a besoin d'une période de froid et de dormance pour avoir une bonne croissance. Les plus importants producteurs de pommes sont la Russie, la Chine, les États-Unis, l'Allemagne et la France. Certaines espèces peuvent supporter une température avoisinant -40°C. Le pommier atteint des hauteurs variables et ce, depuis la création d'hybrides nains. Il est généralement aussi large qu'il est haut. Il produit de jolies grappes de fleurs roses ou blanches très odorantes et décoratives; un pommier en fleurs constitue un spectacle ravissant. Le très grand nombre de variétés de pommes a une incidence sur la forme, la couleur, la saveur, la texture, la valeur nutritive, le moment de la récolte, l'utilisation et la conservation des pommes. La chair des pommes est plus ou moins ferme, croquante, acidulée, juteuse, sucrée et parfumée. Certaines variétés sont dites d'été ou précoces, d'autres d'hiver ou tardives. Les pommes d'été se conservent mal et doivent être consommées rapidement. Les pommes d'hiver se conservent plus longtemps. Selon l'usage que l'on en fera, on portera attention particulièrement à: la fermeté, la teneur en cellulose, en pectine et en sucre, le degré d'acidité, et la rapidité avec laquelle la chair brunit au contact de l'air. Certaines variétés supportent mal la cuisson, d'autres deviennent amères quand elles sont cuites au four. On recherche généralement: pour croquer: une pomme ferme, juteuse, savoureuse et croquante; pour les tartes: une pomme peu juteuse et légèrement acidulée; pour cuire au four: une pomme sucrée qui se déforme peu; pour les gelées: une pomme à peine mûre, acidulée, juteuse et riche en pectine; pour la compote: une pomme qui conserve sa couleur. Les impératifs du marché font en sorte que relativement peu d'espèces sont commercialisées. En effet, plusieurs variétés de pommes sont en voie de disparition parce qu'elles ne sont pas assez rentables. Au Canada, la McIntosh a longtemps occupé la part majeure du marché. Elle perd graduellement sa place, plusieurs variétés lui faisant concurrence, notamment la Granny Smith, la Délicieuse et la Cortland. Aux États-Unis, 8 variétés se partagent la majeure partie du marché, soit les Délicieuses rouges et jaunes, la McIntosh, la Rome Beauty, la Jonathan, la Winesap, la York et la Stayman. En Europe, la Délicieuse jaune est très populaire.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Varkhan
.::Administrateur | Membre d'Akatsuki ::.
.::Administrateur | Membre d'Akatsuki ::.
avatar

Messages : 232
Date d'inscription : 08/07/2010
Age : 24
Localisation : Teeeexaaaas

Feuille de personnage
Barre d'xp:
151/900  (151/900)
Niveau: 18
Prestige: 0

MessageSujet: Re: Défi d'écriture =p   Mer 14 Juil - 20:21

Oh non par pitié

Pas de copier/coller idiot du web, à quoi ça servirait ? xD

C'est un supplice exercice d'écriture, où est l’intérêt sinon ? x)
Il faut sortir de ça de l'imagination =)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hiashi Hyûga
.::Modérateur | Bras-droit du Hokage::.
.::Modérateur | Bras-droit du Hokage::.
avatar

Messages : 276
Date d'inscription : 06/07/2010
Age : 26

Feuille de personnage
Barre d'xp:
408/750  (408/750)
Niveau: 15
Prestige: 0

MessageSujet: Re: Défi d'écriture =p   Mer 14 Juil - 20:35

^^ t'avais pas dit que c'était interdit

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Varkhan
.::Administrateur | Membre d'Akatsuki ::.
.::Administrateur | Membre d'Akatsuki ::.
avatar

Messages : 232
Date d'inscription : 08/07/2010
Age : 24
Localisation : Teeeexaaaas

Feuille de personnage
Barre d'xp:
151/900  (151/900)
Niveau: 18
Prestige: 0

MessageSujet: Re: Défi d'écriture =p   Mer 14 Juil - 20:39

J'nai ni dit que c'était interdit d'écrire en caractère 23, en gras, italique, tout ça mis en citation xD
Je ne peux pas dire tout ce qu'il est possible ou non de faire, ça releve de la logique =)

En tout cas je sais que Tobi est pret a relever le défi de la pomme *o*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tobi
.::Fondateur | Chef de l'Akatsuki::.
.::Fondateur | Chef de l'Akatsuki::.
avatar

Messages : 586
Date d'inscription : 05/07/2010
Age : 24
Localisation : Sous les rayons de la Lune Rouge ...

Feuille de personnage
Barre d'xp:
798/1000  (798/1000)
Niveau: 20
Prestige: 1

MessageSujet: Re: Défi d'écriture =p   Mer 14 Juil - 20:52



  • En face de mes yeux, juste sur la table posée en face de moi, quelque chose vint attirer mon attention. Je trouvais, sur ce meuble de bois, un fruit exceptionnel. Une pomme, rouge tel le sang, semblant se trouver dans notre corps, indispensable à notre vie. Elle possédait une petite feuille verte, possédant quelques trous à son extrémité, la rendant presque combative, telle une héroïne de la nature. L'on pouvait ensuite suivre ce chemin, tombant après la feuille sur une longue tige, une fine partie de plante la maintenant autrefois à un pommier, père de toutes les pommes que l'on retrouve dans nos assiettes ou dans la nature, quel qu'elle soit. Cette pomme rouge semblait m'attirer, je comprenais désormais pourquoi Adam avait commis cet ignoble péchés, lui ayant couté l'exile du Paradis après avoir gouté le fruit de la sagesse, le fruit interdit. Pourtant, cette pomme qui me faisait face ne me semblait pas si dangereuse ou interdite, elle était même à portée de ma main. Je me voyais dedans, dans le reflet de celle-ci, suite à sa peau éclairée par la douce lumière du soleil. Elle n'était ni trop grosse ni trop maigre, ni trop grande ni trop petite, elle me semblait véritablement parfaite. Son éclat me rappelait des joyaux, des rubis pour être plus précis, bijoux que l'on accroche à son cou pour les coller à notre cœur, pour ne jamais s'en séparer. Cette pomme me semblait juteuse, était presque transparente et ayant une fine peau pour protéger son cœur, pour protéger ce qu'il y avait de bon en elle. Je ne pouvais me retenir de mieux la connaître, d'aller à sa rencontre en tendant ma main vers elle, m'en emparant pour la dévorer, pour découvrir ce qu'elle cachait au plus profond de son âme. D'après ce que l'on dit de ce fruit sacré, cette pomme serait l'un des premiers fruits que l'on a connu sur Terre, premier fruit que l'on a cultivé. Il parait que ses origines sont extrêmement lointaines, remontant avant la période d'Adam et Ève, cultivée en Asie du Sud pour la première fois. Plusieurs types de pommes semblaient exister mais celle-ci, celle qui était devant moi, c'était une Française, cultivée dans le Sud de notre pays. Elle me rappelait le soleil de Marseille, sentant la mer et semblant avoir enfermé une partie du soleil de là-bas, comme si elle brillait de l'intérieur, comme si elle-même contenait tous les souvenirs de cette terre où elle avait été cultivée. Je ne savais que faire d'elle, la manger ou l'admirer pendant des heures ? Dans tous les cas, je ne pouvais m'empêcher de la respecter, comme si elle était encore vivante et qu'elle me parlait, qu'elle me narguait et me provoquait. Je m'en saisis alors, tâtant l'extérieur de ce fruit délicieux. Elle était douce comme je le pensais, dure à l'extérieur, m'empêchant de pénétrer en elle avec mes doigts uniquement. Je devais donc faire comme Adam, brisant l'interdit de ce fruit sacré. Elle avait sûrement poussé pendant des heures entières, des jours voir des mois même et pourtant, j'allais devoir la dévorer et ceci en à peine quelques minutes, mettre un terme à sa vie pour continuer la mienne et pour satisfaire mon propre plaisir. Qu'en pensait-elle, elle ? Ce fruit qui avait vécu tant d'événements difficiles, qui avait connu les pires pluies, les pires saisons sèches et les pires catastrophes naturelles auxquelles avait survécu le pommier qui la tenait fermement entre ses branches. Elle avait quitté sa famille, son père et ses nombreuses sœurs, me rejoignant après l'avoir acheté au super-marché du coin, pour un prix qui ne semblait pas réellement refléter sa qualité et ses vertus. Plus je la fixais, plus je la trouvais belle, magnifique et précieuse, elle semblait se métamorphoser, prenant l'apparence humaine pendant quelques instants, m'émerveillant et capturant toutes mes pensées. Elle était si belle dans sa fine robe rouge à la fois dure et molle, juste entre les deux, la rendant parfaite. Des formes magnifiquement tracées, partant de peu en partant du haut pour passer par un ventre plus volumineux au centre, revenant à des traits fins et maigres en son bout. J'attrapais alors sa tige, la tournant sur elle-même afin de la retirer au bout de quelques tours, la mettant totalement à nue devant mes yeux. Je la fixais alors puis l'embrassai, posant mes lèvres contre sa peau rouge puis y plaçant mes dent, la mordillant d'abord pour finalement la mordre, lui arrachant une partie de son être pour l'avaler, fusionnant avec elle à travers ma bouche. Elle était exquise, un goût que je n'avais connu nul part ailleurs, comme si elle était unique, qu'elle avait vraiment une personnalité et d'énormes qualités, aussi bien physiques que psychologique. Elle était exquise de l'extérieur comme de l'intérieur, parfaite à mes yeux. Je la délectai donc, profitant de son goût. Je l'avais fini en quelques bouchers puis, n'ayant plus rien à me mettre sous la dent, me rendit de nouveau au super-marché, achetant désormais une pomme verte et un paquet de Tobiréales, avec un café Peinspresso pour bien débuter la journée ... What else ?

Prochain objet : Un stylo en 30 lignes xD


Tobi the Good Boy a décrit une pomme


_________________

Don't be scared Invité, I'm a good boy ♥️ But I'm also Uchiha Madara, don't forget that.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://crisis-naruto.forums-actifs.com
Varkhan
.::Administrateur | Membre d'Akatsuki ::.
.::Administrateur | Membre d'Akatsuki ::.
avatar

Messages : 232
Date d'inscription : 08/07/2010
Age : 24
Localisation : Teeeexaaaas

Feuille de personnage
Barre d'xp:
151/900  (151/900)
Niveau: 18
Prestige: 0

MessageSujet: Re: Défi d'écriture =p   Jeu 15 Juil - 6:36

Sujet: "Un stylo en 30 lignes"
Alors, comme je suis un maso et ça se sait, je me suis amusé torturé à écrire dans un style particulier. A savoir le "IL", l'absence de nomination, de personnage ou de pensée. Il n'y a que "lui" et cette main. Et bien sur dans mon esprit complètement fou je me suis interdit de donner un nom au lieu, aux figures & co. (Excepté au dénouement =))

Pour comprendre il faudra sans doute savoir à quoi me servent les stylos en classe x) Voilà comment gâcher 1h de sa vie ...




Tourbillonnant d'un mouvement fluide et simple, il tournoyait et ne devenait plus qu'une ombre noire indécise. Traçant des cercles comme un cycle infini, rien ne semblait l'animer ni pouvoir l'arrêter. Il continuait ainsi des heures durant, hypnotique et indifférent. La lumière vive de la salle se reflétait sur sa surface métallique telle une particule pétillante prise dans cette danse folle à son tour. Son acier couleur ébène était tout aussi sombre qu'une nuit ténébreuse dans laquelle brillait un millier d'étoiles. Sa danse régulière se modifiait aux rythmes de ses mouvements, elle devenait calme et douce, terriblement lente avant de reprendre si rapidement que plus aucun de ses déplacements n'étaient distinctifs.
Soudain, tout se figea, il s'arrêta contre toutes attentes et tomba doucement dans le creux d'une paume de main. Il était fin, plutôt grand. À ses deux extrémités étaient visibles des embouts légèrement plus clair que son métal, un noir réglisse. Ils paraissaient si étrangers à cette structure monochrome et pourtant si harmonieux. La main bougea, des doigts l'effleurèrent délicatement, le tournant distraitement. Puis un « clic » retentit, révélant une pointe d'aluminium grise, avant qu'un second déclic le fasse disparaître. Il demeura ainsi immobile un court instant. La danse reprit ensuite frénétiquement, il passait de doigts en doigts, il se mouvait en une série de figures complexes.
C'était indéfinissable, des cercles, des dizaines de cercles dans un sens puis dans un autre, au dessus, en dessous, il était à présent comme animé de lui même. Était-ce la main ou lui qui décidait de ses acrobaties ? Comment pouvait-il être si gracieux, lui qui était si banal, ordinaire. Tout ceci pourtant, n'avait ne serait-ce qu'une quelconque importance, si ce n'est que sa beauté, son élégance, sa fluidité. Imperturbable, sa chorégraphie faisait partie d'un autre monde, là où existait d'autres lois, là où rien de ce qui faisait partit du commun ne venait s'immiscer.
Et alors que rien ne pouvait être plus parfait, il s'envola dans les airs en décrivant de longues courbes. Il monta haut vers un ciel curieusement gris, il monta très haut, puis redescendit malgré lui, attiré imperceptiblement par la gravité cruelle et invisible. Mais encore une fois ça n'avait pas d'importance, sa chute fut rapide et son corps retomba horizontalement sur la paume de cette main ouverte vers le ciel terne. Comme si cette paume avait su qu'elle devait se trouver ici, comme si il savait qu'elle serait là, il continua ses tours insensés. Un, deux, non une dizaine de tour.
Malheureusement il ralentissait de plus en plus, cette brève vie qui l'avait animé le quittait. Il continua lentement jusqu'à ce que l'inertie s'empare de lui. La main se referma sur lui, un nouveau « clic » …
Une écriture fine et belle, comme de la calligraphie, si semblable à l'éphémère beauté qui l'avait submergé. Une sonnerie qui retentit dans la salle, un brouahaha qui s'éleva dans cette salle avant qu'il ne s'arrête d'écrire, avant qu'il ne soit jeté dans l'obscurité de sa demeure, comme tout les autres stylos ...




Aller pour le suivant, un truc facile. (Impressionnez moi *o*)

Sujet: "Watching, waiting for something. Feel me, touch me, heal me"
Faire plus de 15 lignes sur ces paroles. Libre tant que le thème à un rapport avec les paroles ^^
Restriction: Pas de nom, pas de description physique, que ce soit plus centré sur des sensations, des émotions ou autres en rapport avec les paroles ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tobi
.::Fondateur | Chef de l'Akatsuki::.
.::Fondateur | Chef de l'Akatsuki::.
avatar

Messages : 586
Date d'inscription : 05/07/2010
Age : 24
Localisation : Sous les rayons de la Lune Rouge ...

Feuille de personnage
Barre d'xp:
798/1000  (798/1000)
Niveau: 20
Prestige: 1

MessageSujet: Re: Défi d'écriture =p   Ven 16 Juil - 0:45



  • Mon réveil sonna tôt ce matin, comme tout le temps d'ailleurs. La veille, j'avais réglé l'alarme sur une station de radio qui, à partir de six heure du matin, réveillait les auditeurs à l'aide d'une chanson et de commentaires adressés par un homme qui réveillait la moitié du pays. La routine quotidienne qui me désespérait tant semblait reprendre de plus belle, me clouant dans mon lit sans l'envie d'en sortir, comme si ma vie s'arrêtait aux pieds de ce meuble où j'avais passé la nuit. Mais les paroles de cette chanson eurent un effet étrange sur moi, je leur portais presque une sorte d'intérêt, comme si j'étais touché par ces mots. "Watching, waiting for something. Feel me, touch me, heal me", telles étaient ces paroles qui m'interpellaient.


  • Watching. Regarder, mais regarder quoi ? Regarder ce monde qui, de jour en jour, semblait plonger dans le désespoir le plus terrible ? Chaque jour, de ma fenêtre, j'observais cette population qui passait devant chez-moi. Certains souriaient et pleuraient le lendemain, donc à quoi bon être heureux pour tomber dans le malheur le jour d'après ? Moi, j'étais tout le temps dans les ténèbres, n'ayant désormais aucune sensation, aucune étincelle de bonheur. Je ne souriais plus pour ne plus pleurer et regardais ce qui m'entourait, pour avoir un soupçon de rire, regardant également l'heure tourner sans dégager cette routine qui me détruisait de plus en plus chaque jour.


  • Waiting for something. Attendre pour quelque-chose mais encore une fois, attendre quoi ? Je ne savais plus quoi attendre, que ce soit de quelque chose ou de quelqu'un. Ma vie était misérable et ne semblait attendre qu'une chose : me quitter. Le temps ne cessait de passer durant ma longue attente, j'attendais tout le temps sans savoir ce que je pensais obtenir à la fin. Une longue attente qui pesait lourd sur ma conscience, sur mes pensées et sur ma santé. Que pouvais-je attendre après tout ? L'amour ? Le bonheur ? Ces notions m'avaient quitté depuis bien longtemps, depuis que je m'étais retrouvé seul dans ce maudit appartement, immeuble vide et sombre comme mes journées, comme mon cœur et comme ce que je ressentais de façon quotidienne.


  • Feel me, touch me, heal me. Qui pouvait vraiment sentir mon désespoir, me toucher et me soigner de mon malheur si profond ? Pour le moment, personne ne pouvait me comprendre, personne n'avait réellement essayé après tout. Je n'avais plus d'amis, même mon lit semblait me fuir. Je rendais toute chose sans vie, plus personne ne m'adressait la parole depuis que j'étais si sombre, l'on me fuyait comme la peste. Qui oserait donc en premier temps de me comprendre en sentant mon désespoir ? Qui oserait ensuite me toucher ? Qui finirait par me soigner de ce malheur débordant en m'apportant ce bonheur que je recherche depuis tellement d'années ? Je n'en savais plus rien.


  • " Watching, waiting for something. Feel me, touch me, heal me ". Plusieurs termes qui, finalement, dans ma vie, n'amenaient qu'à un seul mot qui me manquait : le bonheur. Bonheur que j'admirais sans cesse dans les rues à travers tous ces sourires, sourires que je n'arrivais plus à faire, bonheur que je ne pouvais toucher. Regardez-moi, j'attende cette chose. Apportez-moi ce bonheur, qu'il me touche, qu'il me soigne. " Watching, waiting for happiness. Feel me, touch me, heal me. I don't want to live this nightmare anymore ... "

_________________

Don't be scared Invité, I'm a good boy ♥️ But I'm also Uchiha Madara, don't forget that.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://crisis-naruto.forums-actifs.com
Kagi
.::Modératrice | Genin de Konoha::.
.::Modératrice | Genin de Konoha::.
avatar

Messages : 180
Date d'inscription : 07/07/2010
Age : 23
Localisation : Au pays des shtroumpfs

Feuille de personnage
Barre d'xp:
14/250  (14/250)
Niveau: 5
Prestige: 0

MessageSujet: Re: Défi d'écriture =p   Ven 16 Juil - 0:48

Sujet : "Watching, waiting for something. Feel me, touch me, heal me"
Faire plus de 15 lignes sur ces paroles. Libre tant que le thème à un rapport avec les paroles ^^
Restriction: Pas de nom, pas de description physique, que ce soit plus centré sur des sensations, des émotions ou autres en rapport avec les paroles ^^

J'ai beaucoup aimé vos prestations =)
Bon... pour les suicidaires, c'est à éviter, et essayez de ne pas appeller les hommes en blanc O...O


▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

Une lueur, la stupeur, dans mon regard, mes yeux fixent l'avant, je vois un horizon, me réveille de ma torpeur, non ce n'était qu'illusion, toujours cette noirceur d'où je ne vois jamais naitre la moindre parcelle de lumière, l'éclat d'une vie. Je mue ma carcasse, si lourde, j'aimerais m'en débarrasser, n'en garder que mes yeux pour continuer de contempler le néant sans souffrir de mon corps que je traine déjà depuis... depuis des jours, le temps qui court, fuit au loin, je lui hurle de s'arrêter, il n'écoute pas et passe le bas de la porte sans se retourner, me laissant là, prisonnière de mes monstres. Mon esprit se tord dans une figure du mal des ardents, comme un feu dévorant mes entrailles, je sais qu'exprimer cette souffrance par des cris comme le feraient des animaux est inutile, non le seul moyen d'estomper ça est d'attendre que quelque chose arrive, j'ignore quoi. J'ai l'esprit masqué par une brume indécise, qui se mouvait d'un courant à un autre, confuse, se rit de ma faiblesse, me laissant là, à tenter de lier les parcelles de mon « être », un « suis » ou « je », j'ignorais même la façon avec laquelle je devais me désigner, ou l'avais-je peut-être oubliée, je ne savais même plus si j'étais réellement quelque chose de consistant, je sombre. Il est dit que la folie est la graine nécessaire à l'imagination. Ce monstre qui émet ce son d'horloge pour me donner idée des pas que fait le temps, comme les grains de sable tombant un à un dans mon for intérieur, aujourd'hui, il est plein et ce minéral fait pression sur mon crane, je me sens imploser mais elle ne vient pas me chercher dans cet état léthargique qui me force à réfléchir à tous mes regrets. Mon intérieur m'apparait comme livide, comme une eau que l'on observe en surface, mais la pupille s'affine, précise la vue, plonge dans ce liquide, on y voit, en réalité, une vie grouillante, presque effrayante de par son activité insoupçonnée, je fuis de cette vision d'horreur, mon esprit envahit par ces monstres qui se repaissent de mon essence. Ma philosophie en vient à me causer des doutes, il me manque une case, vous ne comprenez pas ? Comme un corps torturé par un mal causé par ses propres entrailles, une corruption intestinale, une gangrène galopante depuis le nombril, à la manière d'un marbre de Rodin (cf : la porte des enfer), je me retourne dans ma propre enveloppe, me dévore la queue comme le ferait l'Ouroboros dans un cercle infernal, toujours dans ma gloutonnerie, j'en demande encore, je m'absorbe moi-même dans cette comédie. Je m'expose à ces bêtes pour qu'elles puissent aussi sentir l'effet que donne une virée dans le néant. A l'ombre d'une existence qui apparaît aussi claire qu'un jour baigné par le soleil de midi dès que nous l'avons effleuré rien qu'une fois, comme un météore ne passe qu'à quelques milliers de kilomètres d'une planète, il se voit attiré vers elle, happé dans son orbite avant d'éclater à sa surface comme ces monstres qui fondirent sur ma conscience, d'abord tous attachés par leur chair, ne formant qu'un seul être qui, patibulaire, tentait vainement de se mouvoir dans mon esprit, alors j'en riais et le laissais, peu à peu, briser ses liens et envahir mon « suis ». Ça avait été si soudain que, comme un gladiateur profitant d'une seule hésitation de son opposant, plantais sa lance et savourait le liquide pourpre et chaud s'écouler le long de son épiderme, comme la récompense à cette victoire, l'incarnation de sa gloire. Ici, j'avais beau essayer d'exprimer cet état de détresse, rien à faire, personne ne semblait comprendre, on finissait par se désintéresser, me fermant la porte en me laissant seule avec mes monstres, les sons se refermaient sur leur seule vie, car oui, leur présence même était bruyante, un enfer musical à vrai dire. Leur timbales qui explosaient mes oreilles, mes sens se limitaient à mon toucher, les yeux toujours fermés sur un cauchemar qu'on m'avait imposé et ma langue qui s'était refroidie, durcie, figée dans une inertie mortuaire. La seule chose que je pouvais recevoir était le contact de... cette chose pour laquelle j'attendais, cette lumière qui effraierait ces chimères et qui baignerait mon esprit malade, pourvut, mon Dieu, ou tout autre entité qui avait le pouvoir de vie et de mort sur nous autres, pourvut qu'il me guérisse, pourvut qu'il me libère de ce bal où l'on dansait sur le tapis de mon malheur.

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

Sujet :

Ré-écrivez le petit chaperon rouge en vous mettant à la place du grand méchant loup, décrivez sa psychologie et ses attentions avec détail et cela à la première personne.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Varkhan
.::Administrateur | Membre d'Akatsuki ::.
.::Administrateur | Membre d'Akatsuki ::.
avatar

Messages : 232
Date d'inscription : 08/07/2010
Age : 24
Localisation : Teeeexaaaas

Feuille de personnage
Barre d'xp:
151/900  (151/900)
Niveau: 18
Prestige: 0

MessageSujet: Re: Défi d'écriture =p   Ven 16 Juil - 7:08

Aaah désolé de ne pas avoir pu répondre T-T
J'ai été légèrement débordé =S

Si quelqu'un veut prendre le sujet avant c'est comme il veut Wink Je posterais le mien dans la journée (en éditant ce message)


Sujet :

Ré-écrivez le petit chaperon rouge en vous mettant à la place du grand méchant loup, décrivez sa psychologie et ses attentions avec détail et cela à la première personne.

[A suivre]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Défi d'écriture =p   

Revenir en haut Aller en bas
 
Défi d'écriture =p
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Débat : Votre rythme d'écriture
» En cours d'écriture Boule Scintillante | Chaton => Iris
» Une écriture pour le Rohan
» Nouvelles polices d'écriture
» Défis d'écriture

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Crisis Naruto, Le Forum :: Hors Sujet :: Flood :: Jeux-
Sauter vers: