AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
.:: Recherche activement : Un designer et deux collaborateurs ! Pour toutes personnes voulant participer au nouveau Crisis Naruto, merci de m'adresser un email. ::.

Partagez | 
 

 [Flash back]Ashes of the burning past II[Flash back]

Aller en bas 
AuteurMessage
Shinji Fubuki
.::Admin Stagiaire | Membre d'Akatsuki ::.
.::Admin Stagiaire | Membre d'Akatsuki ::.
Shinji Fubuki

Messages : 108
Date d'inscription : 19/07/2010
Age : 26

Feuille de personnage
Barre d'xp:
82/900  (82/900)
Niveau: 18
Prestige: 0

MessageSujet: [Flash back]Ashes of the burning past II[Flash back]   Jeu 26 Aoû - 3:41

    ASHES OF THE BURNING PAST II :
    MOURNING SUN
    [Flash back pour l'obtention du Ren'raku no Yononaka Omoi (technique inventée)]
    >> Ashes of the burning past I <<



    Il n'y a pas de sable sur les côtes du pays de l'eau. La mer se jette contre une falaise. La lande brune, parsemée de rochers anguleux, s'arrête brutalement, à pic, cédant la place au bleu de l'eau. Les vagues se jettent contre cette paroi, où elles se brisent en écume bouillonnante. Vue du ciel, cette longue bande d'écume blanche doit ressembler à la ligne complexe d'une frontière séparant l'océan du continent. Juste à cette frontière, au bord de la falaise, un énorme rocher semblait sur le point de basculer dans le vide. De plus près, il paraissait aussi haut que trois hommes. Dans l'ombre de ce roc se tenait justement Shinji, accompagné d'Ayane. Lui, portait comme d'habitude cette longue veste d'un noir maculé, usée à chacune de ses extrémités. Depuis ces derniers mois, ses cheveux avaient beaucoup poussés. Néanmoins, là n'était pas le changement le plus radical, ni le plus étonnant. Avant, son regard inspirant la bienveillance est devenu, avec le temps, de plus en plus vide. D'ailleurs, ce changement avait, depuis quelques temps, susciter l'inquiétude de Ayane.
    Elle aussi avait beaucoup changer. Cette jeune pyromencienne de rang S, auparavant têtue et pourvu d'un caractère difficile, avait beaucoup changer depuis la mort de l'un de ses coéquipiers. Elle aussi était devenue beaucoup plus calme, et la froideur avérée qu'elle montrait était probablement due à une forte mélancolie. Cela fait désormais environ 6 mois qu'elle voyageait avec des Nuke-nin partageant son idéologie. Elle s'était grandement attaché à eux, et le très regretter Haiiro, qui certes paressait très impulsif, possédait avant tout un immense sens de l'honneur et de l'amitié. Il était le grand frère de ce groupe. Il était mort pour permettre à chacun de continuer leur route, et surtout pour permettre à Shinji, qu'il considérait comme un frère, d'accomplir sa vengeance. En combattant et en mourant contre un Seigneur du sabre, il avait permis à son compagnon d'accomplir son devoir. Tel était son sens de l'honneur en tant que Shinobi.
    Le bras d'Ayane saignait encore abondamment à cause d'une attaque au sabre de Chôjuro. La douleur était insupportable. Sa peau, à la fois déchiquetée et brûlée était crispé. Ses muscles aussi avaient étés probablement touchés. Elle essuya de son autre main la transpiration qui perlait sur son front. Assise, la tête posée contre un pic situé derrière elle, elle sentait sa conscience vaciller, ceci étant probablement dû à l'hémorragie issue de sa blessure béante. Ses cheveux blond vif étaient trempés de sueur, collants, et plusieurs mèches de sa frange tombaient devant ses yeux d'un bleu limpides.
    Le soleil estival atteindra bientôt son zénith. La chaleur en était suffocante, et par conséquent, elle ne faisait qu'amplifier l'agonie de la pauvre blessée. Elle haletait, et, néanmoins reconnaissante envers Shinji pour les soins qu'il essayait de lui apporter, elle essaya d'esquisser un léger sourire. Le simple fait de vouloir prendre la parole l'essoufflait déjà. Le garçon essayait, premièrement, en se mettant dos au soleil, de lui faire de l'ombre. Ensuite, grâce à son affinité Fuuton, il essayait tant bien que mal, en dépit des températures fulgurantes de cet été, de refroidir l'air autour de la jeune femme, et de créer de très faible courant afin de lui permettre de correctement s'oxygéner.

    « Je vais stopper l'hémorragie en te transférant le Chakra nécessaire. Tu as été grièvement blessée... Toi, comme Haiiro, j'espère pouvoir vous rendre la pareille. »

    Cela ne faisait aucun que doute que pour Shinji, la mort de son compagnon était également un poids. Tout comme lui, Ayane aussi, en combattant Chojuro, avait couvert ses arrières, lui permettant sans aucune gène de supprimer la Godaime. Cette vengeance, il n'aurait pas pu y parvenir sans l'aide et l'intégrité de ses compagnons.
    Une question vînt à l'esprit de la jeune femme: Pourquoi faisait-il tout ça pour elle? pourquoi essayait-il absolument de la sauver alors que depuis quelques heures, il pouvait penser que tout ceci était vain? Il se donnait du mieux qu'il pouvait, lui, un combattant, pour panser les blessures de son amie. La réponse ainsi, lui paressait évidente: Haiiro n'était la première personne chère qu'il avait perdu. Il y avait quelqu'un d'autre, et probablement en tout point similaire à elle.

    « Ce n'est pas la peine, Shinji. Tu m'as sauver la vie... Je t'en suis éternellement reconnaissante. Tu sais... nous partageons le même rêve, et un jour, je souhaite que celui-ci puisse se réaliser, tandis que nous serons côte à côte. Haiiro croyait en toi, il savait que tu as la force nécessaire pour y arriver. Aussi bien physiquement que moralement. Et moi aussi, je crois en toi. Je sais que un jour, grâce à toi, le monde connaîtra enfin la paix, qu'il sera expier de toutes ses atrocités. J'aimerais que l'on puisse partager ce rêve... »

    La jeune femme, après sa confession, fut prise d'une immense toux, si brutale que du sang jaillissait de sa bouche, s'éparpillant sur la tenue noir du garçon. Qui plus est, le Chakra que Shinji voulu lui transmettre ne semblait pas traverser son corps. Une supposition lui vint alors. Déchirant le tissu recouvrant son ventre, il découvrit un sceau qui lui était tout à fait inconnu, mais il était certain que celui-ci s'alimentait de son Chakra, et affaiblissait encore plus Ayane.
    Un seigneur du sabre n'était pas capable d'une telle chose. De ce fait il n'y avait qu'une personne capable de créer de tels sceaux. Comprenant que le destin de son amie était désormais condamné, Shinji, emplit de colère se leva, et s'efforça de pouvoir localiser la position de Daisuke qui, comme il le pensait, avait dissimuler son Chakra pour pouvoir se cacher paisiblement derrière un des hauts rocs aux environs. D'une voix imprégnée d'une rage sans égale, le Fubuki s'adressa à lui, se levant promptement, et intensifiant quasi-inconsciemment son Chakra jusqu'à son paroxysme.

    « Enfoiré!! Depuis quand t'avais ça en tête?!! »

    Daisuke, jusqu'à là cacher, se dévoila calmement, néanmoins impressionné de la puissance de Shinji. Son plan venait d'échouer, n'ayant pas réussi à venir à bout du trio. Il ne manquait plus que lui, sans aucun doute le plus redoutable, et maintenant qu'il avait éveiller son courroux, sa mort ne pouvait qu'être sûr. Son Chakra ne cessait de croître, et son aura ne cessait de noircir, si bien qu'aux environs, involontairement, la température avait considérablement chuter. Ayane quant à elle, était désormais morte. Le sceau y ayant contribuer avait fini par avoir raison d'elle. Shinji, furieux, et ayant suffisamment malaxer son Chakra, était apparu en une fraction de seconde face à Daisuke, perforant son estomac à l'aide d'une lance créer à partir de son affinité Hyouton. Probablement une attaque combinée à partir du Mizukiri no Yaiba. Le Chakra traversant donc le corps de son vis-à-vis était entrain de le parcourir pour enfin atteindre son encéphale. L'un des moyens les plus simples pour user d'un Genjutsu.

    « Shinji... saletée... » Le jeune homme fut interrompu par un cracha de sang. « Si tu t'en étais pas rendu de suite compte, j'aurais pu toi aussi t'exterminer... et... mettre fin à tout ça. Tu ne te rends pas compte du mal que tu fais. Ce monde n'est pas à ta portée. Tu es le mal et tu l'as toujours été. Personne n'avait de compassion pour un criminel comme toi. C'était uniquement de la peur, de la crainte. Tu n'es rien, et regarde, qu'as tu à perdre, maintenant? Tant qu'à détruire ce qui n'a point de raison d'exister si ce n'est de laisser à l'abandon tous les êtres au coeur empli de pureté pour les voir ainsi devenir aussi monstrueux que toi. Je ne me laisserais pas avoir, j'en ai plus que marre. Tu as tué notre Mizukage... Il est hors de question que l'enfer s'abatte sur terre. Si tel est le destin de chacun, je me dois d'accomplir le mien. »

    Passant outre les paroles de Daisuke, Shinji intensifia encore une fois son Chakra pour permettre l'activation d'un Jutsu qu'il n'avait jusqu'à présent jamais eu à utiliser.

    « C'est exactement à cause des préjugés que se font les hommes comme toi sur les autres que l'on en est là. Tu n'as jamais chercher à comprendre quoique ce soit. L'inconnu t'effrayes. La force et l'ouverture d'esprit t'ont étés prohibées dès lors où tu as continuer à vivre dans ce cocon futile. Pour venger la mort de Haiiro et de Ayane... »

    Soudainement, le paysage avait disparu. Tout avait désormais changer en très peu de temps. Les deux hommes, se faisaient désormais face à face au milieu d'une plaine parsemée de roches noirs. Il faisait nuit et incroyablement froid. Une nuit sans lune et sans étoiles. Daisuke continuait doucement à se vider de son sang. Le pieu de glace que tenait Shinji en était toujours imprégné. Le regard froncé par la haine et la misanthropie, il poursuivit, dans cet autre monde, par un ton ferme et aussi glacial que ces environs.

    « Je vais te faire vivre ce que tu crains le plus... »

    « En...enfoiré... où on est?! Quand as-tu obtenu cette technique?! » Demanda l'agent double, tant bien que mal.

    « Dans le Ren'raku no Yononaka Omoi. Autrement dit, nous nous trouvons dans ton esprit que j'ai lié à un Genjutsu. Ce Jutsu me permet d'ouvrir un portail entre le réel et l'irréel. L'endroit dans lequel nous nous trouvons lui, est bien réel. En revanche, tout ce qu'il va t'arriver à partir de maintenant, sont des illusions que je génère grâce à l'accès que j'ai sur tes plus grandes peurs. Celles-ci résultent aussi bien de ton imagination que de ton vécu. »

    A mesure de ses paroles, Shinji commençait d'ors et déjà à détruire l'esprit de Daisuke. D'ailleurs, celui-ci était entrain de constater qu'il était impossible de s'en sortir d'un simple Kai. Cette technique complexe permettait réellement de pénétrer à l'intérieur des esprits via une sorte de portail. Comme il l'aura très vite déduit, il est néanmoins nécessaire que son utilisateur transperce son adversaire afin de répandre son Chakra dans son corps dans le but d'atteindre l'encéphale.
    Ainsi, le Nuke-nin était complètement piégé et qui plus est, tout avait été mis en oeuvre pour qu'il ne parvienne en aucun cas à desceller une faille.
    Le retour au monde réel fut bref, et surtout inexistant pour Daisuke, désormais sans vie, comme brûlé de l'intérieur. Les yeux retournés, la bouche ouverte imbibée de son sang, il chuta, inerte.

    Epuiser pour avoir utiliser une telle technique pour la première fois, Shinji revînt vers son amie en titubant. A la mort de l'espion ayant intégré le groupe de Nuke-nin, le sceau avait disparu, et une partie de l'énergie vitale de la jeune femme était revenue. Se précipitant vers elle, le Fubuki lâcha d'abord sa lance de glace. Accroupi, il lui tenait la joue, lui la tapotant très légèrement, en espérant que sa conscience ne vacille pas à nouveau. Le coeur emplit d'inquiétude et encore un peu d'espoir, il lui murmura le plus calmement possible.

    « Hé, Ayane... Ca va aller. T'inquiètes pas... Tu vas pas mourir comme ça, hein? » Sur ces mots, Shinji posa ses deux mains sur le ventre de sa coéquipière, qui par chance, avait été assez loin pour ne pas être touché par la vague de froid qu'il avait dégager. Néanmoins, elle avait été très affaiblie par ce sceau qui par déduction, s'était directement attaquer à ses organes vitaux. Le transfert de Chakra ne pourra rien y faire. Comprenant donc rapidement que sa fin était imminente, les dernières larmes que pouvaient exhiber le garçon s'écoulaient face à elle. Profitant de ses derniers souffles, celle-ci l'encouragea à nouveau pour son avenir.

    « Shinji... Merci pour tout. Tout comme Haiiro, je désire de tout coeur que tu puisses aller jusqu'au bout. Pour moi et pour lui, je t'en prie, n'abandonne jamais. Ne perds jamais de vu tes objectifs. Ce pourquoi nous nous sommes battu ensemble. Je suis heureuse d'avoir pu t'aider à accomplir ce que tu voulais. J'ai confiance en toi... j'aurais voulu vivre tout ces changements, mais malheureusement, ça ne va pas être possible. »

    La main tremblante de la blessée cherchait fébrilement un objet dans sa poche. Elle y sortit finalement un pendentif accroché à une simple ficelle brune. Hélas, elle n'était pas parvenu à la confier directement dans la main de son ami. Son membre sans vie chuta au sol. Son corps, avant adossé contre un roc, tombait progressivement de côté. Le garçon s'empressa de le rattraper lors de sa chute, se saisissant en même temps de l'objet avec son autre main. Posant doucement la défunte à terre, il ne pu ensuite s'empêcher de crier de toutes ses forces. Ses doigts crispés se faufilant dans ses cheveux, il pleurait comme jamais, revoyant également ces images qu'il aurait à jamais voulu oublier. Tout se mélangeait, surgissant comme des flashs.

    Après une demi heure environ, Shinji se releva, portant le corps d'Ayane dans ses bras, sa tenue était imprégnée de son sang. N'osant regarder son visage devenu froid, de peur également de voir son teint disparaître, il arriva face à une chaîne de hauts rocs après avoir longé les côtes afin de trouver un endroit isolé. Posant prudemment le corps à terre, il recula de quelques pas, avant de tendre la main vers celui-ci. Dès lors, un cercueil de glace l'enveloppa. Un bloc incroyablement solide qui ne paressait pas faiblir même sous le soleil à son zénith. Il était en effet également protégé par une grande quantité de Chakra.

    « Ton corps pourra reposer ici en paix. Même le temps ne pourra rien faire... »

    « Eh ben! Eh ben! »

    Une nouvelle présence venait d'interrompre Shinji. Cette voix que, même s'il ne l'avait entendu qu'une fois, il ne pouvait en aucun cas l'oublier. Se retournant, pris de surprise, il vit Tobi, ou connu également depuis peu de temps sous le nom de Madara Uchiha, assis sur un roc légèrement élevé. Il avait poser sur ses genoux un manteau de la fameuse organisation de la lune rouge. Il la jeta au jeune homme qui l'attrapa, et l'enfila immédiatement.

    « Faisons vite. Les autres nous attendent... Nous allons désormais commencer ce projet que je t'ai promis, et que nous avons en commun. »

    Le nouveau membre d'Akatsuki se tourna vers son chef, celui-ci le rejoignant. Ayant assisté au combat de très prêt, lui aussi aurait voulu connaître la manière avec laquelle il l'avait apprise. Une technique capable de transpercer et d'anéantir l'esprit à partir de n'importe quel sentiment n'était pas à la portée de tous les Shinobi de ce monde.

    « J'ai pu analyser ta technique. Dis moi, Shinji, comment l'as-tu créer? »

    « Il semblerait que j'ai hériter d'une facilité qu'avait obtenue une autre branche du clan Fubuki. Je peux transmettre un peu de mon âme dans mon Chakra, ce qui me permet d'avoir accès à l'esprit d'une personne. C'est lorsque j'ai combattu contre la Godaime que je me suis aperçu de ça. Lorsque je l'ai transpercée, je sentais quelque chose de puissant vibré en moi. Je me suis donc rendu compte que je pouvais contrôler cette facilité, et c'est comme ça que je l'ai achevée. A l'intérieur de n'importe quel esprit, une fois avoir toucher l'encéphale de la personne, je peux générer n'importe quelle illusion. »

    « Eh bien! voilà une technique qui nous sera utile. Pour le moment, tu viens tout de même de subir de lourdes pertes. Tu ne dois pas être trop en forme. Tes aspirations sont toujours les mêmes? »

    Bien que Shinji était sujet à une forte mélancolie, celui-ci semblait faire preuve d'une grande froideur. A présent, sa haine n'était que plus grande, et son but suffisamment claire. Aucun doute là dessus. C'est donc d'un ton ferme et téméraire qu'il répondit à son supérieur:

    « Oui, je compte toujours débarrasser ce monde du mal qui le ronge. Et puis je n'ai pas le droit de décevoir mes coéquipiers. Il faut que j'aille de l'avant, sans douter une seconde de la direction que je prends. Pour commencer, je veux que les Shinobi comprennent ce qu'est la souffrance. Que l'on tue devant eux les enfants, les femmes et les animaux. Je veux qu'il puisse connaître la même peine que moi. Ils éviteront alors d'établir des préjugés. Lorsque l'on a plus rien, que l'on est dans la plus grande détresse, il n'y a que l'adversité. Lorsqu'il n'y a que l'adversité, il doit y avoir la puissance. Lorsqu'il n'y à que la puissance, alors tous les moyens sont bons. Je montrerais à un village tout entier ce qu'est ce sentiment.
    Et puis... Sommes-nous si peu à comprendre ce que le monde endure ? J’en ai plus qu’assez de le voir dans un tel état... Tout le monde me fait souffrir. Ils m'ont mentit, manipuler... Je vais prouver au monde quelle en en est la terreur quand on laisse un homme à l’abandon sous une pluie morbide dont chacune des goûtes qui le touche sont comme des milliers de coups essayant de briser un cœur. »


    De son seul oeil, Madara regardait attentivement son nouveau disciple. C'était sûr, le poids qu'il portait était immense. Néanmoins, il agissait dans un but précis et commun au sien, qui, en regardant bien, ne se limitait pas qu'à un simple désire de vengeance. Il n'avait pas fermer les yeux sur les ténèbres, et au contraire, tout ceci s'avérait simplement être des opinions. Il n'était pas pour le moins lucide.

    * Ce gars... va devenir très puissant. Je crois que la nouvelle Akatsuki va se montrer beaucoup plus prometteuse que l'ancienne. *

    You should have known
    The price of evil
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
[Flash back]Ashes of the burning past II[Flash back]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Lisbeth "Babs" Cutler - Past always runs back
» Flash-Back with Hitsu [PV: Zelles Hitsugaya]
» Touché Coulé. [Flash-Back][Pv Ben]
» Un pti Flash Back...
» Juste une dernière fois... Laisse-moi voir ton sourire. - Flash Back {Emmy ~

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Crisis Naruto, Le Forum :: Mizu no Kuni :: Autres Lieux :: La mer-
Sauter vers: