AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
.:: Recherche activement : Un designer et deux collaborateurs ! Pour toutes personnes voulant participer au nouveau Crisis Naruto, merci de m'adresser un email. ::.

Partagez | 
 

 Le fort Tsuno

Aller en bas 
AuteurMessage
Uchiha Yoshiro
Fondateur
avatar

Messages : 19
Date d'inscription : 02/09/2010

Feuille de personnage
Barre d'xp:
0/0  (0/0)
Niveau: 0
Prestige: 0

MessageSujet: Le fort Tsuno   Ven 10 Sep - 15:18




La rosée matinal venait de tomber sur le monde shinobis, une nuit hivernal avait était prononcé par le ciel. Le temps était maussade avec une couleur grisâtre qui ne faisait espérer rien de bon aux shinobis. Un homme marché à travers le petit brouillard, un manteau assez long sur le dos recouvrant son corps de toute part sans afficher une seule parcelle du corps de cet étranger. Sa tête était ornais d'un chapeau de paille avec une clochette à son bout gauche, le scintillement de cette clochette retentissais sur le sentier battu depuis plusieurs siècles. Il portait un sabre d'une taille généreuse, elle était accroché sur son dos tandis que ses pieds étaient pratiquement recouvert par une sorte de collant de couleur blanche. Cet homme avait quelque chose à cacher et cela se voyait. La brume se levait petit à petit laissant place à une immense dune rocheuse avec en son centre un camp assez grand qui habité surement des shinobis de Kusa no Kuni. Ce pays n'était qu'un vaste étendu de roche et les hommes ici maitrisé principalement le Doton. Ils étaient de fier guerrier, mais beaucoup trop de renégat faisait que ce petit pays ne pouvait se développer convenablement.

Une part de moi ne savait pas ce qu'elle fiché ici, mais une autre part de moi voulait à tout prix quelque chose d'important et qui serait une clef pour mon but final qui n'était surement pas possible de dévoiler et pour cause...
Je fis aller ma jambe droite et ma jambe gauche dans une allure rapide, car le temps était en ma défaveur, mais surtout pas éviter de me faire repérer. Kiri était un village comportant beaucoup trop de sentinelle pour pouvoir se fondre dans la masse et attendre des heures, ils faisaient parti des élites et beaucoup de village venait à Kiri afin que les Oinins recherchent des personnes disparuent. Je ne faisais pas parti de se commando, ma place était bien différente. Je fais parti de l'élite de Kiri, je suis un tueur sanguinaire n'ayant pas peur de la mort ne vivant que pour combattre, protéger et respecter les ordres du Mizukage actuel, du moins c'est ce que tout le monde eut pensé durant un lapes de temps assez long. J'avais ma propre opinion des gens et ma propre opinion de moi-même durant ma vie, j'ai rarement eu quelqu'un pour me confier. Je n'étais qu'un épéiste légendaire qui n'était malheureusement plus que l'ombre de lui-même, mais tout cela allait changer dans peu de temps. Mon sacre sera bientôt accompli, mais pour l'instant mes agissements doivent rester secret.

Un cris me perça soudain les oreilles, cet hurlement venait surement d'un animal, mais lequel ? Je voulais en savoir plus. Je me dirigea rapidement en direction des bruits et à mon grand regret, je vis des personnes capturer un animal ou plutôt une bête de deux mètres de haut avec des poils un peu partout sur le corps, serais-ce les minotaures de Kusa ? Ces animaux étaient surement une espèce en voix de disparition, Kusa no Kuni faisait du commerce depuis quelques années avec les autres villages pour posséder l'une de ses créatures sortie tout droit d'un univers parallèle au miens. Les cris strident continué et la haine déversé par ce grand colosse fit rigoler les shinobis qui venait de le capturer, le minotaure se débattait corps et âme pour fuir ces liens, mais seulement la torture l'attendait. Restant caché sous mon chapeau de paille, je m'avançais en direction des hommes. Mon visage ne pouvait être reconnu sauf par celui qui me battrais c'était la condition pour pouvoir voir mon visage et me rapporter à Kiri no Satô. L'énorme colosse venait d'arrêter de crier, je vis que des tisonnier était sur le feux, voulait-il jouer avec ce minotaure ? Le torturer et l'humilier ?

Je m'approchais de plus en plus et les hommes me vient rapidement, il venait de sentir l'aura de chakra qui m'entourais de toute part, mais quelque chose de bien plus dramatique allez ce produire. Les hommes se levait à présent venant en ma direction, mon regard se fixa sur le chef du groupe qui venait de sortir un kunais et me pointa ce simple kunais sur moi-même. Je fis un sourire, car la seule pensé que l'un puisse me toucher était mathématiquement nul, il devait faire parti des élites de Kusa qui n'était que de niveau Chuunin par rapport aux villages shinobis comme Konoha, Kiri, Suna, Kumo. Les hommes se mirent à me dévisager et à me parler d'un ton qui ne me plaisait guère. L'un des hommes venaient de s'avancer vers moi surement par un élan de confiance en lui, mais savait-il que son heure allait bientôt venir ?

" Qui es-tu toi ? Décline ton identité avant qu'on te tue ! "


Le mot " tue " me fit rire en éclat devant eux, mon corps ne bougeait pas d'un poil les dominants de mon regard assassin, ces hommes étaient de réel idiot. L'un d'entre eux se mit à courir dans ma direction un kunais à la main. Il n'eut le temps de voir mon mouvement, je venais d'attraper son poignée et lui bloqua l'une de ses jambes avec mon pied. Leurs confiances en eux venait de leurs faire terriblement défaut et ils allaient en payer les conséquences. Je força sur son poignée afin que le kunais tombe sur le sol, il ne me fallut que quelques minutes avant qu'il ne craque les autres virent à sa rescousse. Je lâcha aussitôt l'homme et fit un mouvement de recul, ma main droite venait de se déposer sur le bout de mon sabre toujours accroché dans mon dos. Je pris la parole d'une voix sec avec un petit ton d'ordre.

" Relâchez le minotaure et je partirais. "


Les trois hommes ne semblaient pas vouloir coopérer avec moi. Je devais donc le libérer et les tuer en même temps. Je ne fis donc pas attendre mes adversaires. Je fila comme le vent en direction d'eux, sans aucune arme. Ils n'eurent pas le temps de bouger que ma main droite venait d'attraper une gorge du plus grand des trois hommes. Ses pieds ne toucha à présent plus le sol, il était en mon pouvoir. L'homme eut quand même le courage de sortir un kunais et essaya de m'en mettre un coup, mais sans succès. Je sortis à présent mon katana, l'heure de la parole était terminé. Je fendis le premier homme en deux, il avait essayé d'esquiver mon coup par la droite, mais étant un expert dans l'art du sabre, il ne m'était pas difficile de prendre la main sur ses trois Chuunin de bas étage. Le deuxième hommes ne bougeait pas, il sortit de sa poche un kunais avec une note explosif dessus. Il n'eut pas le temps de le jeter que mon sabre lui avait dessiné un sourire sur le cou. L'explosion retentit derrière moi balançant des morceaux de cher un peu partout autour de moi. Quand-t-au troisième homme, il se mit à courir en direction du sentier battu par lequel j'étais passé quelques minutes plutôt. Je lança mon sabre qui perça le vent dans sa direction et il se planta d'une netteté incroyable dans la nuque du troisième qui tombé, mort.

Les yeux de l'homme était révulsé, de couleur blanche. J'avançais à présent en direction de l'homme qui avait mon sabre dans la nuque. J'arrachais vigoureusement mon sabre en entendant un craquement d'os. Ce bruit m'était de plus en plus familier avec le temps ce qui me fit poser cette question. Etais-je un tueur ? La réponse devrait attendre plus tard, car un invité surprise venait d'arriver dans ma direction, il porté le bandeau protecteur de Kusa no Kuni, il était déterminé à venir me planter ce kunais. Je m'abaissa avec facilité, il ouvrit les yeux et se retrouva au sol. Il savait à présent quel sort lui était destiné, mais il se mit à hurler.

" POURQUOI ? POURQUOI VOULOIR PROTEGER CET ANIMAL ?! "

Ma réponse fut donner en même temps que le coup de mon sabre dans son coeur " Car je suis moi aussi, un animal ! ". Les hommes étaient tous mort à présent. Aucun d'entre eux ne pourraient révéler qui avait fait ça et qui avait protégé le minotaure. Je me dirigeais derechef en direction du minotaure qui était allongé sur le sol ligoté comme un saucisson. Je me baissa sur mes genoux. Je défis le noeu qui le retenait. A peine détaché, le minotaure me mit un coup de poing dans l'estomac ce qui me projeta à plusieurs mètres de lui. Le coup était d'une telle puissance que mes cotes avaient vibré durement l'impact, mes yeux se fermé petit à petit...avec la seule image de ce puissant minotaure de 2 mètres environs. Je venais de perdre connaissance et entendit les bruits de sabots se rapproché de plus en plus...




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Uchiha Yoshiro
Fondateur
avatar

Messages : 19
Date d'inscription : 02/09/2010

Feuille de personnage
Barre d'xp:
0/0  (0/0)
Niveau: 0
Prestige: 0

MessageSujet: Re: Le fort Tsuno   Mar 14 Sep - 13:13

La bataille du fort tsuno !



Des bruissements venait de retentir dans une obscurité la plus total, seul diverses torches posté éclairé les lieux le rendant plus sinistre et lugubre que jamais. Les choses devenaient étrange et seul les évènements qui allait se dérouler permettrais de comprendre pourquoi un shinobis était allongé sur le sol, endormi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Le fort Tsuno
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Fort-Liberté, une potentialité touristique
» Fort-St Michel lieu macabre devenu le Cité Soleil du Cap-Haitien
» L'ex homme fort d'Haiti est un égoiste...
» Fort-Liberte: Complexe portuaire, industriel et commercial
» Regardez ça aller. Est-ce que je tire trop fort sur la laisse de l'animal?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Crisis Naruto, Le Forum :: Autres lieux :: Pays :: Kusa no Kuni-
Sauter vers: